13 février, une belle date

L’ambiance était chaude jeudi dernier. Déjà, l’accueil au QG était franchement sympathique. On se sent direct à la maison, les patrons aiment la musique, ils aiment le rock et ça se sent.

Début des balances vers 18h30, avec comme d’hab’ les petits coup de stress : une pièce du Charley qui s’est fait la malle, les câbles XLR trop courts, la table qui refuse d’envoyer du son dans les retours, et quelques regards interrogateurs du patron, Chris, qui finit par nous demander où sont nos amplis… C’est pas habituel de voir un groupe de rock sans leurs « lampes », mais depuis le Cavern, on s’est vite habitués à jouer en direct sur la table.

TeddyBeer avec Christophe Géronimo

Vers 20h, on part à la Trattoria da Gigi, magnifique petit restaurant convivial juste à côté du QG. Accueil royal, pizzas excellentes, bon vin… Cette adresse, on se la note dans un coin de la tête !

À 21h, RollerCoaster ouvrent leur set. C’est une nouvelle configuration qui joue sur scène, et ça décoiffe ! Benjamin a toujours son beau grain de voix, Stéphane son style de basse médiator-digital extraordinaire, Matthieu envoie du lourd à la batterie et Thomas balance des solos sur sa PRS. Les refrains se font à trois voix, c’est mélodique et c’est puissant. Le capteur sonore titille les 110 dB !

RollerCoaster dans une nouvelle configuration toujours aussi efficace

À 22h15, c’est TeddyBeer qui ouvre sur un Back in Black qu’on vous avait déjà proposé en enregistrement live d’une répétition. Puis on continue sur du pur rock avec les Clash, Noir Désir et Lenny Kravitz.

TeddyBeer assume ensuite toujours fièrement son ouverture blues, en claquant une reprise rock de Cocaine. Ça décoiffe :

Cocaine, by TeddyBeer

La soirée continue, et Guillaume, qui sort de grippe, demande une pause : ses courbatures se transforment en crampe. Heureusement, une jeune et jolie kiné – que Guillaume avait probablement repérée – se dévoue pour détendre notre batteur préféré.

Comment meubler ? Après Diane à la fête de la musique 2019 qui nous avait interprété une version magique de l’homme pressé, c’est Matthieu de RollerCoaster qui viendra jouer avec nous Sweet Child O’Mine des Guns. Un belle paire de cojones de remplacer au pied levé l’un des meilleurs batteurs de Paname ! Et il le fera très bien.

Puis c’est Gérald, recommandé par Chris, qui nous rejoint sur scène. S’organise alors un chicago blues fortement inspiré de Sweet Home Chicago. Gérald revient des States et ça se sent : son texas shuffle est parfait, bien au fond du temps, et Alain s’en donne à cœur joie. Les solos blues, c’est sa langue maternelle !

Guillaume nous rejoint, frais comme un gardon. TeddyBeer joue alors la fin de son set, et comme le veut la tradition, ça tabasse : Nirvana, Rage Against the Machine, The Vines…

TeddyBeer envoie du lourd !

Il plus de minuit quand on s’arrête de jouer. Chris vient nous voir : le QG nous veut pour deux autres dates ! Si vous avez raté cette soirée RollerCoaster+TeddyBeer, vous aurez donc l’occasion de vous rattraper. Une date est déjà fixée : le 21 juin, fête de la musique.

Yeah baby, yeah!

J’ai raté quoi, j’ai raté quoi ?

Vous êtes au taquet au travail depuis deux semaines et du coup vous n’avez rien suivi ? On vous comprend : les journées s’allongent, les nuits se raccourcissent, les bières en terrasse se multiplient…

C’est l’ambiance au taf !

Alors, hop, une petite synthèse des infos clef :

  • TeddyBeer est en concert ce soir au Café Pierre.
  • TeddyBeer va jouer 2 heures de setlist toujours aussi rock et poilue.
  • Y’aura des vrais amplis, une vraie batterie, de la vraie bière, donc c’est comme Le Cavern, mais en mieux.
  • et puis, voilà, vous savez presque tout en fait 🙂

Quelques aspects pratiques :

  • 20h, l’apéro : TeddyBeer ouvre la scène avec 1h de reprises rock, voire blues-rock, histoire de vous mettre en bouche.
  • 21h, le plat de résistance : RollerCoaster viendra pour un peu plus d’1h des compos dont ils ont le secret, mais aussi de quelques reprises pour varier les plaisirs.
  • 22h15, le dessert : TeddyBeer revient avec un setlist de 1h, mais cette fois on vire au hard-rock, histoire de bien finir la soirée.
TeddyBeer + Rollecoaster = la nuit la plus courte de 2019 !

Et, c’est où le Café Pierre ? C’est au 202, rue du Faubourg St-Antoine, Paris XII. Enfin là quoi :

Alors, should you stay or should you go ? On vous laisse décider, mais on compte bien vous voir 😉

Should I Stay or Should I Go ?

Du neuf et du moins neuf

TeddyBeer a pris un nouveau tournant avec l’arrivée de Nicolas et Alain. Seulement voilà, TeddyBeer voulait renaître de ses cendres et prendre en nouveau départ, mais sans renier ses origines. Autrement dit : tenter le difficile pari d’équilibrer continuité du groupe et nouveauté. Pari tenu et remporté s’il on en juge les excellents retours que vous nos avez fait de notre concert du 29 au Cavern.

Et si vous avez raté ça, on vous propose d’en revivre quelques petits bouts en attendant le 21 juin 2019 !

Nostalgique ?

L’intro ? In Bloom évidemment. Pas de surprise là dessus, mais toujours le même mur sonore qui pose immédiatement l’ambiance de la soirée.

In Bloom, LA chanson d’ouverture de TeddyBeer

La prise son ne rend malheureusement pas les honneurs à Nicolas : si sa basse ressort bien, il y pose aussi un super backing vocal malheureusement absent du mix 🙁

Nosta-quoi ?

Un petit Gotsta Get Paid de ZZ Top, pure fusion du rock et du blues, avec une impro incroyable d’Alain. Il avait eu son litre et demi de bière, il était en forme, et il s’est clairement affirmé comme le nouveau lead guitariste de TeddyBeer.

I Gotsta Get Paid, nouveau penchant blues-rock fièrement affirmé par le groupe

C’est tout ?

Et bien non c’est pas tout ! Deux heures ça ne se résume pas en 2 chansons… Mais on en garde sous le coude, alors profitez déjà de ça, et, si ce n’est pas déjà fait, posez nous un like d’encouragement 🙂

More to come…

Yes, We’re Back in Black

Allez, c’est 2019 ! Janvier même, quelle belle période : les bonnes résolutions, les vœux sincères, les lendemains de fête difficiles, la gastro et la neige… au choix… ou pas…

Et pour fêter ça, BIM !, TeddyBeer vous pond une vidéo magnifique. La première dans sa nouvelle configuration, avec Nicolas et Alain.

Et quoi de plus parfait pour cela qu’un hommage à ce titre d’AC/DC, rendant lui même hommage à Bon Scott ? Peut-être une manière de rentre hommage à Guillaume et Mathieu ? Ou juste l’occasion de placer trois fois hommage dans le même paragraphe ?

Quoi qu’avec cette dernière phrase ça fait même 4 fois mais j’arrête sinon on s’en sort pas…

Bref, voilà ces beaux gosses qui jouent dans le noir :

Allez, on l’avoue, ce cadeau, c’est avant tout parce que ça nous fait plaisir d’enregistrer ça pour nous, mais surtout plaisir de partager avec vous. Parce qu’on vous aime presque autant que la bière !

Et puis si vous voulez nous rendre notre amour véritable en allant « liker » notre Facebook, ça nous donnerait un bon coup de pouce pour vous offrir encore plus de concerts en 2019 !

Merci !

Back
Back in black
Yes we’re back in black

AC/DC (à peu de choses près)

Retrouve TeddyBeer dans ta maison !

Pour avoir la chance de profiter de TeddyBeer à la maison, il y a au moins trois solution :

  1. si tu possèdes beaucoup de bière : les appeler en leur demandant de venir t’aider à finir un stock de fûts qui périme bientôt ;
  2. si tu es un femme : les complimenter très chaleureusement après un concert ;
  3. sinon : te rabattre sur leur chaîne YouTube.

Et là attention, TeddyBeer annonce du très lourd !

Ça c’est du lourd !

En effet vous pouvez désormais revivre l’intégralité du concert du 21 juin 2018 à l’Amiral (Sceaux) !

C’était déjà le cas pour les autres, mais celui là c’était LE concert à ne pas rater, LE concert dont on parlera encore en 2047, LE dernier concert du groupe.

Le DERNIER concert TeddyBeer !?

Bon, c’est pas tout à fait vrai… mais on y reviendra.

En tous les cas, toutes les conditions y sont reproduites à la perfection : le public en feu, la file d’attente aux Bagels, le vent qui applique un effet flanger sur les instruments…  Reste plus qu’à ouvrir votre frigo, prendre un bière, et laisser le frigo ouvert pour reproduire ta température et donc les véritables sensations de ce concert.

Ah, du frais…

Concert du 15.12.17 : vidéos intégrales sur notre chaîne YouTube !

Tu as été sage toute l’année et pourtant le Père Noël ne t’a pas apporté tout ce que tu souhaitais ? Et ben ouais ! Le mec en rouge il ne s’occupe que des gamins maintenant … mais TeddyBeer sait bien que tu restes un grand enfant au fond de toi ! C’est pour ça que tu as pogoté lors de notre concert 🙂

Alors nous on te fait un cadeau supplémentaire ! Une playlist YouTube pour revivre nos 16 titres ! Chanson par chanson, mixée par DJ-djib, avec les vraies fausses notes d’origine que tu vas pouvoir re-entendre 🙂

Il parait que c’est le Blue Monday aujourd’hui, le jour le plus déprimant de l’année, alors TeddyBeer n’a qu’un truc à dire : « Fuck au Blue Monday ! Et enjoy nos vidéos ! ».

LIENS DIRECTS :

01 In Bloom (Nirvana)
02 Popular (Nada Surf)
03 The End has no End (The Strokes)
04 Basket Case (Greenday)
05 What’s my Age again ? (Blink 182)
06 Come out and Play (The Offspring)
07 Inside (Stiltskin)
08 Je te promets (Johnny Hallyday)
09 Long Road to Ruin (Foo Fighters)
10 Knockin’on Heaven’s Door (Guns’n Roses – Bob Dylan)
11 Helter Skelter (The Beatles)
12 Spiders (System of a Down)
13 Slither (Velvet Revolver)
14 Jesus Stole my Girlfriend (Violent Soho)
15 Wake Up (Rage Against The Machine)
16 No Sleep (Twin Atlantic)

 

PLAYLIST :

 

C’est la rentrée scolaire pour les TeddyBeer

C’est l’heure de la rentrée !  Après la course des fournitures scolaires (cordes, baguettes, médiators…), et un coup de speed pour trouver un nouveau batteur, nous 4 jeunes musiciens se sont rendus, instruments sur le dos, au studio Anacrouse pour préparer leurs futurs exams concerts.

Et ils ont fait leurs devoirs de vacances !  Nouvel ajout à la setlist : Spiders de System of a Down.

HappyDroopy Chris, qui attendait le 187, a été réquisitionné pour tenir la caméra, rôle qu’il a assuré avec une aisance remarquable.  Quand on voit la scène actuelle des réalisateurs français, on se dit qu’il y a des talents qui se perdent…  bref, le tout en une seule prise : 4 minutes 03.  Il n’a même pas raté son bus !

Concernant nos futures dates, évidemment, la renommée du groupe laisse à penser que les concerts pleuvront cette année.  Néanmoins si vous tenez un bar, que votre meilleur ami possède une salle de spectacle, que votre voisin s’occupe de la programmation du Hellfest ou que vous cherchez un groupe pour faire votre première partie, n’hésitez pas à nous solliciter !  Si vous n’avez rien de tout ça mais que vous êtes très mignonne, n’hésitez pas non plus à nous solliciter, ou au moins à envoyer une photo, ça attire les labels…

À bientôt.