TeddyBeer en concert le 13 février : toutes les infos pratiques

Qui ?

TeddyBeer + RollerCoaster en concert le 13 février

TeddyBeer évidemment, mais aussi leurs copains de RollerCoaster avec qui ils se sont déjà produits au Café Pierre en 2019.

Quoi ?

Un concert de Rock, un vrai, avec de la bonne musique, de la saturation, et une envie irrésistible de bouger !

RollerCoaster jouera un set de compos, entrecoupé de quelques adaptations rock de grands classiques.

TeddyBeer balancera ensuite un de leurs fameux sets 100% Rock, 100% Cover, 100% Badass. Pour les fans de la première heure, vous aurez le droit à un parfait équilibre entre les classiques du groupe, et de nouvelles reprises. On me parle même d’une ouverture blues-funk-rock qui viendra pimenter une partie de la soirée.

Et comme tout concert de Rock, on compte sur vous pour l’ambiance : les vestes en cuir, les pogos, les jeans serrés, des bières qui volent… laissez libre court à votre imagination.

Où ?

Au QG Oberkampf. C’est un peu ze place to be de la scène underground du Rock Parisien. Et ça le sera d’autant plus ce 13 février.

Endroit cool. Bonne musique et des découvertes en live. L’un des derniers bastion du rock à Paris
?

Frederic Le Bellour

Techniquement le bar est situé 101 rue Oberkampf, 75011 Paris, donc accessible par à peu près tous les moyens de transports terrestres. En particulier, c’est à deux pattes du métro Parmentier.

Quand ?

Le 13 février, donc demain si vous lisez l’article aujourd’hui…

Et à partir de 20h.

Comment ?

Dans des conditions idéales et adaptables : debout devant la scène, posé au bar face à la tireuse, assis avec des potes autour d’un table, dehors en train de dire à vos potes que vous allez bientôt arrêter de fumer… on vous laisse choisir.

Combien ?

Et oui, c’est dingue ça :
0,00€ tout rond !

Évidemment la bière ne sera pas gratuite, mais la musique et les beaux musiciens, si !

Pourquoi ?

Nan, mais quelle question… Le concert aurait été le 14 février, il y avait probablement mieux à faire, ne serait-ce que pour éviter un incident diplomatique, mais là, c’est juste l’événement à ne pas rater ce 13 février.

Et si la question était « Pourquoi ce formalisme ? », j’ai simplement voulu démontrer une brillante mise en pratique du QQOQCCP, que je préfère soit dit en passant sous le joli nom de CQQCOQP, outil certes vieux comme le monde mais qui me semblait idoine. Mais bon, vous vous en cognez probablement, et tout ça n’est pas très rock.

Alors… en attendant de vous y voir !
Keep rocking in a free world.

Laisser un commentaire